Marjorie Griffin; Montreal, Québec

J'ai grandi en Angleterre où j'ai obtenu un double diplôme en art et éducation de l'Université de Birmingham en 1973. Après être venue m’établir au Québec en 1982, j'ai travaillé dans le domaine de l'enseignement des arts visuels pendant vingt-cinq ans. En 2010, je suis partie vivre et travailler dans les Laurentides. J'ai exposé en Écosse, en Jamaïque et au Québec. Mes œuvres font partie de collections privées au Royaume-Uni, au Canada et dans les Caraïbes.

L'inspiration pour la plupart de ces œuvres provient de deux sources distinctes. Certains portent sur la place des femmes dans notre culture, dans le contexte des années 1950 pré-féministes dans lesquelles j'ai grandi. D'autres s'inspirent d’un vieux livre de contes des frères Grimm. C'était la « Bible alternative » de mon enfance. Les histoires sont pleines d'exhortations, de mises en garde et de promesses. Lorsque les codes de bon comportement sont transgressés, les conséquences peuvent être extrêmes : Toujours en résonance aujourd'hui ! D’autres œuvres restent un mystère pour moi…

"Un artiste n'est pas payé pour son travail, mais pour sa vision." James McNeill Whistler

----

I grew up in England where I earned a double degree in Art and Education from the University of Birmingham in 1973. Following my move to Quebec in 1982, I worked in the field of visual arts education for twenty- five years. In 2010, I moved to the Laurentians to live and work. I have exhibited in Scotland, Jamaica and Quebec. My work can be found in private collections in the United Kingdom, Canada and the Caribbean.

The inspiration for the majority of these works comes from two separate sources. Some are concerned with the place of women in our culture, against  the back-drop of the pre-feminist 1950's that I grew up in. Others gain their inspiration from  an old book of "Brothers Grimm" stories. It was the 'alternative Bible' of my childhood. The stories are full of exhortations, warnings and promises. When the codes of good behaviour are transgressed the consequences can be extreme: still resonant today! Other pieces remain a mystery to me..."

"An artist is not paid for his labours, but for his vision." James McNeill Whistler


Language
EN
Open drop down